HISTOIRE D’UN CORBEAU, D’UN CHASSEUR,
DE COLOMBES ET D’UNE SOURIS




Sur les berges du fleuve Godavari s’élevait un énorme (silk-cotton-tree). La nuit, les oiseaux de tous les environs venaient s’y reposer.

Un jour, à l’aube, alors que la lune se couchait sur les montagnes de l’ouest, un corbeau se réveilla et vit un chasseur se diriger vers l’arbre.

Il ressemblait à Yama, le Dieu de la Mort.

Quand le corbeau le vit, il s’agita et se dit : “c’est louche. Je n’aime pas du tout ça.”

Alors il se mit à suivre le chasseur.

Au bout d’un certain temps, le chasseur s’arrêta et regarda autour de lui. Il prit quelques grains de riz dans son sac, les éparpilla sur le sol et étendit un filet au-dessus des grains de riz.

Après ça, il se cacha derrière un arbre.

Au même moment, la reine des colombes avec sa cour volait dans les parages à la recherche de nourriture.

Elle vit les grains de riz et dit à ses compagnes “C’est bizarre ! Des grains de riz dans une forêt inhabitée ? Voyons ce que ça signifie. Ca sent le piège!”

Mais comme elles étaient gourmandes, les colombes n’écoutèrent pas leur reine et se précipitèrent sur les grains de riz. Et hop ! Elles furent aussitôt prises dans le filet.

La panique s’empara des colombes piégées dans le filet.

Alors la reine cria “Mes amies, nous sommes en grand danger. A moins de réagir immédiatement et de trouver un moyen de sortir de là, nous allons toutes mourir. Je propose donc que nous attrapions toutes en même temps le filet et que nous nous envolions toutes ensemble.

Les oiseaux furent d’accord. Ils attrapèrent le filet et, tous ensemble, s’envolèrent avec lui. Quand le chasseur vit cela, il resta cloué sur place et ne sut pas quoi faire.

Mais il reprit vite ses esprits et commença à courir après eux en pensant “Ces oiseaux ont réussi à s’échapper parce qu’ils sont unis mais quand ils descendront, je les tiendrai en mon pouvoir.

Cependant, les colombes volèrent si vite qu’elles furent bientôt hors de vue. Elles demandèrent alors à leur reine, “Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?”

“J’ai une amie très chère” dit-elle, “une souris qui vit sur les rives du fleuve Godavari. Allons la voir. Je suis sûre qu’elle trouvera un moyen de nous libérer.”

Elles volèrent donc vers l’endroit où vivait la souris. Quand celle-ci vit les oiseaux se diriger vers elle, elle prit peur et se précipita dans son trou à la racine d’un arbre.

Mais la reine des colombes cria, “Mon amie! Vous ne me reconnaissez pas ? Venez nous délivrer!


HISTOIRE D’UN CORBEAU, D’UN CHASSEUR,
DE COLOMBES ET D’UNE SOURIS


Quand la souris entendit cela, elle reconnut la voix de son amie et sortit rapidement. La reine des colombes lui raconta ce qui était arrivé et la souris se mit immédiatement à ronger les cordes du filet, libérant ainsi les oiseaux.

Le corbeau, qui avait suivi les oiseaux et les observait, perché dans un arbre tout proche, fut rempli d’admiration pour leur amitié et se dit en lui-même, “Eh bien, c’est vrai ce qu’on dit, c’est quand on est dans le besoin qu’on reconnaît un véritable ami”.